NAVIGATION

Rappel gratuit

VENTE
EN LIGNE

L'étude du comportement alimentaire de votre chat- Vétérinaire à Quiévrechain

Le chat :

Le chat est un prédateur solitaire. Il capture de petites proies qu’il mange et décortique seul. Il peut facilement retourner à l’état sauvage et survivre sans l’aide de l’homme.

Un chat qui chasse répond instinctivement à des stimuli précis. Il est faux de penser qu’en nourrissant son chat en surabondance, on peut faire disparaître son activité de chasse.

Le chat n’est pas plus difficile que le chien : il n’établit pas de lien social ou affectif au travers de l’aliment : s’il le refuse, c’est qu’il ne l’aime pas du tout, ou qu’il est malade.

Le chien :

A l’état sauvage, les canidés chassent en meute. L’aliment a une valeur sociale hiérarchique forte. Les animaux dominants mangent en premier.

Chez le chien domestique, un aliment provenant de la table du maître sera préféré. L’attitude du chien vis-à-vis d’un aliment peut donc être l’expression d’une hiérarchie sociale.

Habitués à manger de façon irrégulière, ils peuvent diversifier leur alimentation et ingérer rapidement une grande quantité de nourriture.

L’attrait de la nouveauté :

La préférence spontanée pour un nouvel aliment inconnu est un comportement alimentaire naturel qui vise à équilibrer l’alimentation. Elle ne signifie pas que l’animal souffre de monotonie alimentaire, contrairement à l’homme. Dès lors que l’aliment est équilibré et de qualité, la variété alimentaire est inutile.

Consultez nos tarifs

Consultez également :

c